Le sommeil chez les enfants

 
Chez Le bébé
 
Le sommeil se modifie-t-il pendant la grossesse ?
Les femmes ressentent pendant les 3 premiers mois de la grossesse, et particulièrement jusqu'au 6ème mois, un fort besoin de sommeil. On suppose que cela est lié au besoin croissant en énergie causé par le fœtus en développement. Les femmes ont cependant observé pendant le dernier tiers de la grossesse une fréquente interruption du sommeil et une insomnie croissante. Ces problèmes de sommeil peuvent être provoqués par des modifications anatomiques, qui entraînent des positions de sommeil de plus en plus inconfortables et des difficultés de respiration.

Pourquoi les bébés s'endorment-ils mieux si on les berce ?
Question non encore éclaircie. Il est néanmoins intéressant de savoir que non seulement le bercement, mais aussi beaucoup d'autres sortes de stimulations répétitives semblent avoir des effets reposants et favorisant le sommeil. Des expériences ont montré que les bébés préfèrent des bruits rythmiques à un silence complet. La science tente de découvrir si l'expérience du battement constant du cœur dans le ventre de la mère peut être rattaché à la préférence des bruits rythmiques. Il n'est pas rare du tout de trouver un bébé endormi à côté d'un séchoir à cheveux ou même d'un aspirateur bruyant.

Doit-on laisser la lumière allumée dans la chambre des enfants?
Pendant une courte durée le fait de dormir la lumière allumée ne doit pas présenter de problèmes. Seulement comme le sommeil et l'éveil sont contrôlés par une horloge interne qui réagit aux phases "clair-obscur", cette horloge fonctionne mieux si on respecte dans la durée de 24 heures la répartition des ces moments clairs et obscurs.

Le fait de dormir continuellement avec la lumière pourrait dérégler cette horloge, il vaut mieux essayer de baisser progressivement cette lumière nocturne.

Mon fils grince des dents la nuit. Que peut-on faire?
Il a un bruxisme. Cela entraîne chez l'enfant comme l'adulte une usure prématurée des dents. Il faut en parler à votre dentiste qui confectionnera des gouttières en résine pour éviter les frottements.
 
 
 
 
 En vieillissant
 
  
 
 

Introduction

Les troubles du sommeil chez les enfants sont une préoccupation des plus courantes chez les parents.

En fait, on estime qu’ils affectent 25% des enfants. Chez l’enfant, le sommeil est important pour la croissance tant physique que cognitive, et la qualité comme la quantité de son sommeil compte. La façon d’élever les enfants peut influencer quand, où et comment l’enfant dort. Cependant, peu importe le style de vie familial, il est crucial que les parents sachent quels sont les modes normaux de sommeil chez l’enfant, comment établir de bonnes habitudes de sommeil et comment reconnaître l’existence d’un problème de sommeil afin d’améliorer le sommeil de l’enfant, si problème il y a. Il importe également de savoir repérer les problèmes courants de sommeil chez l’enfant et l’adolescent.

 

 

Que dois-je savoir au sujet du sommeil chez l’enfant?

Peu importe l’âge, il y a deux types distincts de sommeil nocturne et nous passons de l’un à l’autre de façon prévisible entre le coucher et le lever. Ces deux types s’appellent le sommeil paradoxal (avec période de movements oculaires) et le sommeil à ondes lentes (sans mouvements oculaires, comprend le sommeil profond réparateur). Les humains ont besoin de ces deux types de sommeil pour préserver leur santé et être dispos le jour venu.

Quand les enfants et les adultes passent d’un cycle de sommeil à l’autre, il y a une brève période de demi-réveil ou éveil. Ces éveils se produisent de 5 à 7 fois pendant la nuit, mais nous n’en avons pas vraiment conscience et nous nous rendormons rapidement.

Pendant ces périodes d’éveil, les enfants qui ont appris à se calmer sans aide se rendorment habituellement sans support parental, tandis que les enfants qui n’ont pas encore acquis ce comportement s’éveillent davantage et ont besoin d’aide pour se rendormir.

À mesure que les enfants grandissent et se développent, la quantité de sommeil requise diminue. Le temps passe de 16-20 heures par 24 heures chez le nouveau-né, à 10-11 heures chez les enfants d’âge préscolaire et scolaire. Les adolescents continuent à avoir besoin de 9 heures de sommeil. Conséquemment, il importe de vous assurer que tant l’adolescent que le bébé dorment suffisamment.

 

 

 

Comment puis-je amener mon enfant à acquérir de bonnes habitudes de sommeil? 

Routine du coucher: une courte routine tranquille, calmante et prévisible (15-30 minutes) aidera votre enfant à passer des activités de la journée au sommeil.

Environnement dans la chambre: la chambre devrait être silencieuse (pas de télévision ou de musique pendant que l’enfant s’endort), sombre et à une température confortable. S’il y a une veilleuse, elle ne devrait pas changer d’intensité au cours de la nuit.

S’endormir seul: dès l’âge de 4 mois environ, l’enfant peut s’habituer à s’endormir seul, sans se faire bercer, nourrir ou calmer par la mère ou le père. Il importe également que les conditions dans lesquelles l’enfant s’est endormi soient les mêmes au moment des éveils nocturnes. L’enfant devrait s’endormir à l’endroit où il passera la nuit. Parmi les exemples d’habitudes du coucher qui posent problème figure le fait que l’enfant a besoin d’aide pour s’endormir, tel que bercement ou petite virée en voiture, ou a besoin de musique ou de télévision. Certains enfants trouvent réconfortant la présence d’un objet connu (couverture préférée, animal en peluche).

Horaire coucher-réveil: les moments du coucher et du réveil devraient être semblables tous les jours et varier d’au plus 30 minutes entre la semaine et la fin de semaine.

Repas: pour obtenir un sommeil sain pendant de la nuit, il importe de prendre le petit-déjeuner tous les matins. Une petite collation non sucrée peut aider à s’endormir. Il ne faut pas donner de repas lourd à un enfant peu avant le coucher.

Autre conseil alimentaire: évitez la caféine. Il est préférable que les enfants ne consomment pas de caféine, surtout au cours des 6 heures précédant le coucher. Ceci comprend chocolat, boissons gazeuses à base de cola, thé et café. Il vous faut examiner la liste des ingrédients, surtout celle des boissons gazeuses qui peuvent contenir de la caféine.

Exercice/soleil: un régime actif pendant la journée et l’exposition aux rayons du soleil le matin aident grandement à régulariser le cycle sommeil-éveil. Il faut éviter l’exercice épuisant au cours des 3 heures précédant le sommeil car il fait grimper la température profonde du corps, ce qui peut rendre l’endormissement plus difficile.

Somme diurne: Après l’âge de 5 ans, la plupart des enfants n’ont plus besoin d’une sieste diurne. De nombreux enfants et adultes font occasionnellement une sieste, mais règle générale les enfants qui dorment suffisamment n’ont pas besoin de faire de siestes après cet âge.

 

 

 

Quels sont les troubles du sommeil courants chez l’enfant et l’adolescent?

L’un des troubles du sommeil s’appelle la dyssomnie, ou la difficulté à initier ou à maintenir le sommeil.

Voici quelques exemples de désordres qui peuvent rendre l’endormissement difficile ou empêcher de demeurer endormi.

Trouble d’association de l’endormissement: Ce trouble est fréquent chez les nouveaux-nés, bébés et jeunes enfants. Le problème se présente quand l’enfant a toujours besoin pour s’endormir de certaines conditions qu’un parent ou une autre personne doit lui procurer. Quand il y a éveil nocturne, l’enfant ne peut se rendormir en l’absence de ces conditions, par exemple bercement de l’enfant, nourriture, frottement du dos, présence côte à côte. Quand ces conditions sont satisfaites, l’enfant se rendort rapidement, mais à chaque éveil, il faut reprendre la manœuvre avec l’enfant pour l’amener à se rendormir.

Syndrome de retard de phase: Il s’agit d’un problème courant chez les enfants plus âgés et les adolescents, mais qui peut se produire à n’importe quel âge. Les adolescents aux prises avec un retard de phase sont des oiseaux de nuit qui préfèrent se coucher très tard et se réveiller tard (surtout les fins de semaine quand ils n’ont pas d’obligations sociales) et qui sautent le petit- déjeuner régulièrement. Si vous laissez un adolescent dormir à son gré, il/elle aura suffisamment de sommeil, mais ceci entrera en conflit avec ses autres responsabilités diurnes, surtout l’école. Certains adolescents s’accommodent de cette routine, mais d’autres auront de la difficulté à s’endormir à une heure raisonnable et à se réveiller le matin.

Il y a également le trouble du sommeil appelé la parasomnie, qui se caractérise par des comportements nocturnes inhabituels, le somnambulisme et les terreurs nocturnes par exemple. Ces deux grandes catégories de troubles du sommeil se produisent surtout chez des enfants d’âge préscolaire et des premières années d’école; le somnambulisme est 10 fois plus fréquent que les terreurs nocturnes. Ces deux types de troubles se produisent pendant le sommeil à ondes lentes.

 , votre webmaster

 

 

 

 

Référence:

Howard BJ, Wong J. Sleep Disorders Pediatrics in

Review, oct. 2001

Mindell JA, Owens JA A Clinical Guide to Pediatric

Sleep, Lippincott Williams & Wilkins, 2003

Owens JA, Williams M. Sleep Problems, Curr Probl

Pediatr Adolesc Health Care, avril 2004

© Société Canadienne du Sommeil (SCS)

2006

 

 

Pour toutes questions conçernants les matelas ou pour tous commentaires, cliquez ici