Termes médicals

Vous trouverez ici tous les termes médicaux et explications relatifs au sommeil
Actimétrie
Mesure de l'activité motrice à l'aide d'un actimètre (sorte de montre portée sur le poignet), réalisée le plus souvent en ambulatoire pour apprécier les périodes de sommeil et d'activité.


Agenda de sommeil
Feuillet mensuel constitué d'une grille horaire pour apprécier les horaires et la qualité du sommeil. Le sujet doit indiquer les heures de coucher et de lever par des flèches sur les cases correspondantes et hachurer les heures de sommeil supposées.


Angor nocturne
Crise douloureuse d'angine de poitrine survenant pendant le sommeil.


Apnée
Arrêt complet de la respiration pendant plus de 10 secondes. On donne habituellement la valeur de l'index d'apnées qui est le nombre d'apnées par heure de sommeil. Celui-ci est anormal lorsqu'il dépasse 10/heure chez l'adulte et 15/heure chez le sujet âgé.


Asthme nocturne
Accès de gêne respiratoire nocturne avec sifflements liée à une inflammation des bronches aggravée par le sommeil.


Boulimie nocturne
Réveil nocturne récurrent associé à un comportement alimentaire anormal.


Bruxisme
Grincement de dents pendant le sommeil.


Cataplexie
Un des symptômes de la narcolepsie qui est une faiblesse musculaire brutale apparaissant au moment des émotions fortes : colère, peur, rire...


Cauchemars
Rêves effrayants qui sont habituellement très vivants et précis. Les thèmes les plus fréquents sont des menaces, des poursuites ou des agressions. Les cauchemars apparaissent habituellement pendant le sommeil paradoxal.


CPAP (Continius Positive Airway Pressure) ou PPNC (Pression Positive Nasale Continue)
Traitement du syndrome d'apnées du sommeil qui comporte un masque nasal relié par un tuyau à une petite machine qui souffle de l'air dans les voies aériennes. La pression de l'air permet de maintenir les voies aériennes ouvertes.


Décalage horaire ou Jet-Lag
Ensemble des perturbations cliniques et sociales en rapport avec le franchissement rapide de plusieurs fuseaux horaires lors des transports aériens. Le déplacement rapide soumet l'organisme à un décalage brutal entre son heure physiologique synchrone de l'heure du pays de départ et l'heure différente du pays d'arrivée.


Electroencéphalogramme (EEG)
Enregistrement des ondes électriques du cerveau par des électrodes placées sur le cuir chevelu et reliées à un ordinateur ou à un polygraphe.


Electro-oculogramme (EOG)
Enregistrement des mouvements oculaires utile pour identifier le sommeil paradoxal.


Electromyogramme (EMG)
Enregistrement de l'activité musculaire. Les électrodes sont placées en général sous le menton et sur les jambes.


Enurésie
Impossibilité de contrôler les mictions pendant le sommeil. Elle apparaît habituellement pendant les premières heures du sommeil de l'enfant. A l'âge de 6 ans, la plupart des enfants ont appris à contrôler leur miction.


Epilepsie morphéïque
Epilepsie dont les crises surviennent particulièrement au cours du sommeil.


Hallucinations hypnagogiques
Ce sont des phénomènes ressemblant aux rêves, avec des sensations visuelles ou auditives souvent effrayantes, qui sont en général courtes et se terminent de façon brutale. Elles apparaissent chez les patients ayant une narcolepsie, de manière générale à l'endormissement, mais peuvent survenir également dans la journée lorsque la vigilance baisse.


Hygiène de sommeil
Elle concerne les habitudes de sommeil. Une bonne hygiène comporte des horaires de sommeil réguliers avec en particulier un lever toujours à la même heure, sans faire de "grasse matinée". Il ne faut pas regarder la télévision au lit, ni prendre de repas au lit, éviter la caféine, la nicotine et l'alcool au moment du coucher ainsi que l'exercice dans la soirée.


Hypersomnie
Excès de somnolence pendant la journée ou sommeil nocturne de très longue durée. Elle peut avoir différentes origines : sommeil de durée ou de qualité insuffisante. Il est important de parler de sa somnolence à un médecin pour en déterminer la cause et le traitement si nécessaire.


Hyperthyroïdie
Excès de sécrétion des hormones thyroïdiennes qui sont des substances très stimulantes et éveillantes.


Hypnogramme
Représentation graphique de l'organisation des différents stades du sommeil au cours de la nuit.
L'hypnogramme permet d'avoir une vue d'ensemble de l'architecture du sommeil.


Hypnotique
Médicament capable d'induire et de maintenir un sommeil proche du sommeil physiologique.


Hypopnée
C'est une diminution partielle de la respiration. L'index d'hypopnées est le nombre d'hypopnées par heure de sommeil.


Insomnie
Plainte d'un mauvais sommeil avec retentissement sur la qualité de la journée se traduisant par des difficultés pour s'endormir ou bien pour rester endormi. L'insomnie peut être provoquée par des maladies générales, par des problèmes psychologiques, par des médicaments, par des problèmes de rythme circadien ou par des maladies du sommeil. Le traitement de l'insomnie dépend de sa cause.


Impatiences
Voir syndrome des jambes sans repos.


Jet-Lag
Voir décalage horaire.


Mélatonine
Neuro-hormone synthétisée par l'épiphyse selon un rythme circadien avec un maximum pendant la phase d'obscurité, car elle est inhibée par la lumière. Son intérêt dans le traitement des troubles du sommeil est encore à l'étude.


Myoclonies
Ce sont des secousses rythmiques au niveau des jambes pendant le sommeil. Leur nombre par heure est anormal lorsqu'il dépasse 5 et cela correspond au diagnostic de "mouvements périodiques nocturnes".


Narcolepsie
Il s'agit d'une maladie du sommeil caractérisée par des accès d'endormissement incoercibles pendant la journée. De plus certains patients peuvent avoir une cataplexie, une paralysie du sommeil et des hallucinations hypnagogiques.


Neuropathies
Atteinte des nerfs qui se traduit par des douleurs très désagréables dans les bras ou les jambes.


Orthèse buccale
Traitement proposé pour le syndrome d'apnées du sommeil consistant à mettre un appareil dentaire la nuit pour avancer la mâchoire inférieure afin d'augmenter le calibre du pharynx.


Oxymétrie
Enregistrement de la saturation en oxygène au cours de la nuit à l'aide d'un capteur placé sur un doigt.


Paralysie du sommeil
Impossibilité de bouger en général au moment d'un réveil qui se passe au cours du sommeil paradoxal. Très fréquente chez les narcoleptiques, elle peut exister d'une manière isolée, sans pathologie associée.


Parasomnies
Ce sont des phénomènes souvent brutaux qui apparaissent pendant le sommeil, principalement chez l'enfant mais qui peuvent être retrouvés chez l'adulte. Il peut s'agir par exemple de somnambulisme, de terreur nocturne, de bruxisme ou de somniloquie, d'énurésie.


PPC ou PPNC
Pression Positive Continue. Voir CPAP.


Respiration périodique
Respiration irrégulière avec des cycles d'augmentation et de diminution de la respiration qui apparaissent souvent chez les sujets ayant une insuffisance cardiaque, mais aussi chez les sujets normaux pendant les premiers jours passés à haute altitude.


Ronflement
C'est un bruit résultant de la vibration des parois du pharynx en raison d'un rétrécissement partiel des voies aériennes, qui peut être lié à des causes multiples comme un tonus musculaire insuffisant, des amygdales hypertrophiées, un voile du palais trop long. Plus de 25% des hommes après 40 ans et 15% des femmes sont des ronfleurs habituels.


Rythme circadien
C'est le rythme biologique qui fluctue approximativement sur une période de 24 heures. Il est lié d'une part à notre horloge interne et d'autre part au rythme nuit/jour.


Secousses hypniques
Ce sont des sensations de chute dans un trou sans fond qui apparaissent à l'endormissement et qui sont interrompues par une secousse. Ceci est normal et survient chez tout le monde.


Sommeil paradoxal
Stade du sommeil pendant lequel il existe des mouvements oculaires et une abolition du tonus musculaire.. Pendant ce stade se produisent la plupart de nos rêves; durant cette période le corps est paralysé, en dehors des mouvements respiratoires et oculaires, ce qui empêche l'apparition de mouvements accompagnant les rêves actifs.


Somnambulisme
Il s'agit de comportement tels que la marche, la montée d'escaliers ou l'ouverture de porte chez un sujet qui apparemment est endormi. Le somnambulisme généralement se produit pendant la première partie de la nuit chez l'enfant. Il ne nécessite pas habituellement de traitement en dehors de la prévention des accidents possibles.


Somniloquie
Parole prononcée pendant le sommeil par un sujet endormi, habituellement en stade 2. Il n'y a pas de souvenir de ce comportement, ni d'interruption habituelle du sommeil.


Stades du sommeil
Le sommeil est divisé en 5 stades : 2 stades de sommeil léger (1 et 2), 2 stades de sommeil lent profond (3 et 4) et 1 stade de sommeil paradoxal. Dans ce dernier prédominent les rêves s'accompagnant de mouvements des globes oculaires.


Syndrome d'apnées obstructives
C'est une maladie caractérisée par la survenue d'obstructions spontanées des voies aériennes partielles ou complètes pendant le sommeil.


Syndrome d'augmentation des résistances des voies aériennes supérieures
Rétrécissement répétitif de la filière pharyngée pendant le sommeil sans obstruction complète aboutissant à des micro-réveils et à une fragmentation du sommeil responsable de somnolences diurnes.


Syndrome des jambes sans repos (ou impatience de l'éveil)
Ce sont des sensations désagréables, diffuses, de fourmillement, éventuellement de douleurs, au niveau des membres inférieurs qui entraînent un besoin irrésistible de bouger. Ces signes surviennent surtout au moment du coucher et peuvent être responsables d'insomnie.


Syndrome des mouvements périodiques
C'est une maladie qui est liée à l'apparition de myoclonies dans les jambes toutes les 20 à 40 secondes pendant le sommeil. La plupart des myoclonies entraînent un bref éveil et perturbent le sommeil avec pour conséquence une somnolence diurne.


Syndrome d'Ondine
Maladie rare qui correspond à des arrêts respiratoires répétitifs au cours de la nuit, apparaissant habituellement chez l'enfant.


Terreurs nocturnes
Elles apparaissent généralement dans le sommeil dans la première partie de la nuit chez l'enfant qui s'assoit dans son lit et crie. L'épisode peut durer plusieurs minutes pendant lesquelles le sujet à un cœur qui s'accélère, des sueurs et des pupilles dilatées. A la fin de l'épisode, le sujet retourne à un sommeil normal. Si on le réveille, la conscience est un peu confuse pendant quelques minutes. Il n'y a pas de souvenir de l'événement dans la journée. Habituellement le traitement n'est pas nécessaire.


Test itératif de latence d'endormissement (TILE)
>Mesure la tendance à s'endormir pendant la journée. Le patient est placé dans une chambre obscure au laboratoire de sommeil et on lui demande de se laisser aller au sommeil 4 à 5 fois pendant la même journée. Le temps nécessaire pour s'endormir est mesuré. Les patients qui ont une somnolence excessive généralement s'endorment en moins de 5 minutes.


Troubles du comportement du sommeil paradoxal
Mouvements brutaux apparaissant lorsque la paralysie du sommeil paradoxal n'existe pas au moment des rêves actifs : ces comportements (coups de pieds ou coups de poings) peuvent entraîner des blessures du dormeur ou de son conjoint. Ces troubles sont particulièrement décrits chez les personnes âgées.


Typologie du sommeil
A chacun son sommeil : chacun d'entre nous a des besoins de sommeil spécifiques pour se sentir reposé. Cette durée est variable d'un individu à l'autre. La plupart sont des " moyens dormeurs ", entre 7 et 9 heures. Les petits dormeurs ont besoin de moins de 7 heures et les gros dormeurs plus de 9 heures de sommeil. Par ailleurs, certains sont couche-tard, alors que d'autres sont lève-tôt. Il n'y a pas de normes.

René Brodeur, votre webmaster